Des amendes par le régulateur suédois pour 2 marques de William Hill

le régulateur suédois inflige des amendes a Evoke et Mr Green

le régulateur suédois inflige des amendes a Evoke et Mr GreenCélèbre bookmaker britannique, le groupe William Hill détient plusieurs marques impliquées dans les jeux en ligne dont Evoke Gaming Ltd et M. Green entre autres.

Ces deux opérateurs viennent justement d’être condamnés par l’autorité de régulation suédoise (Spelinspektionen) à des amendes.

Elles s’élèvent respectivement à 450 000 SEK (ce qui représente à peu près 42 854€) et 1 000 000 SEK (soit environ 95 231€). En effet, ces casinos en ligne n’avaient pas respecté la loi du pays qui leur impose de fournir des rapports semestriels sur leurs activités pour lutter contre le blanchiment d’argent.

Des amendes justes et proportionnées selon le tribunal de Linköping

Les opérateurs Evoke Gaming Ltd et M. Green ne semblent pas vraiment être d’accord avec les amendes qu’ils viennent juste de recevoir de la part de la Spelinspektionen. C’est la raison pour laquelle ils ont fait appel au tribunal de Linköping. Malheureusement pour eux, à la suite de l’audience, cette cour de justice a déclaré que cette condamnation était tout à fait juste et proportionnée.

En effet, ils n’ont pas communiqué certaines informations obligatoires. La loi suédoise oblige les opérateurs de jeux en ligne à fournir certains détails concernant leurs clients qui peuvent aller d’informations financières jusqu’aux données complètes sur certains joueurs.

Pour permettre de lutter efficacement contre le blanchiment d’argent, le pays peut parfois réclamer les documents d’identité et les numéros de sécurité sociale par exemple.

Or, d’après l’autorité de régulation suédoise, Evoke Gaming Ltd et M. Green n’ont pas respecté pleinement ces obligations.

Des violations répétées mais pas trop graves

Pour leur défense, les 2 opérateurs appartenant au groupe William Hill ont affirmé qu’il n’avait pas été techniquement possible de soumettre certaines informations. Cette raison n’a pas été jugée suffisamment valable par la Spelinspektionen qui n’a pas hésité à condamner Evoke Gaming Ltd et M. Green à des amendes.

Cela provient peut-être du fait que ces problèmes se sont prolongés pendant assez longtemps. En effet, les informations nécessaires n’ont pas été soumises à 5 reprises. Pire, une fois que les informations ont enfin été fournies, certaines se sont révélées incorrectes. Pour les 2 opérateurs incriminés, cela provenait simplement d’erreurs techniques qui n’ont pas été prises en compte par l’autorité de régulation suédoise.

Cette dernière a néanmoins reconnu que des mesures ont été prises de manière à résoudre les problèmes. En conséquence, elle estime que ce genre d’infraction ne devrait plus se répéter à l’avenir. C’est justement pour cette raison et parce que les violations bien que répétées n’étaient pas trop graves que des amendes assez peu élevées ont été imposées à Evoke Gaming Ltd et M. Green.

Un examen de licence britannique de William Hill en cours par la UK Gambling Commission

On peut rappeler d’ailleurs ici que le groupe William Hill est à l’heure actuelle sous le coup d’un examen de sa licence britannique par la UK Gambling Commission. En effet, cette dernière suspecte des violations à la réglementation en vigueur au Royaume-Uni au sujet de la lutte contre l’addition et le blanchiment d’argent.

Pour faire face à une éventuelle amende dans cette affaire, le bookmaker a d’ores et déjà mis de côté pas moins de 15 millions de livres sterling.

Author: Debra Nichols